Thérapie émotionnelle

Dynamique Emotionnelle Exprimée, thérapie de groupe et individuelle – Paris, Lyon

Psychose, définitions et causes

La psychose est une forme ou il y a perte de sens de la réalité, ignoré par le sujet lui même. Il y a altération de la réalité. 

Qu’elles sont les manifestations cliniques?

Deux sortes de psychoses sont référencées :

  • Psychose aigüe : en psychiatrie, ce terme renvoie à en mois (alors qu’en médecine, c’est quelques jours).
  • Psychose chronique : cela se compte en années, voire à l’échelle d’une vie.

Les psychoses aiguës

Ce sont des affections mentales dont le sujet ne se rend pas compte qui :

  • Altèrent le sens de la réalité
  • Ont une durée de quelques mois
  • Ont souvent un début qui diffère de l’état antérieur

La classification varie selon deux origines :

  • causes psychogène (psychologique) : rupture causée par un trauma : décès, rupture amoureuse, promotion,… on parle de délire
  • Atteinte organique : alcool ou arrêt de l’alcool, drogues, médicaments, … on parle de confusion mentale

l’origine Psychogène

Les différentes psychoses psychogènes aigües sont décrites comme un « coup de tonnerre dans un ciel bleu »

  • Bouffée Délirante Aigüe, principale manifestation de l’épisode psychotique aigu
  • Entrée dans la schizophrénie
  • Psychose puerpérale (postpartum)
  • Le diagnostic différentiel entre les 2 premières formes est très difficile à établir.

Traits caractéristiques de la Bouffée Délirante Aigüe ou entrée dans la schizophrénie :

  • Aspect brutal, plutôt chez des sujets jeunes
  • Provient d’un évènement traumatisant (drame ou réussite)
  • Polymorphisme chronique (imagination, intuitions, interprétations, hallucinations) : plusieurs thèmes, plusieurs mécanismes, pas de structuration, adhésion faible, variation thymique,…
  • Confusion (« le confus confond »), le sujet mélange tout, il est perdu, à la dérive, désordonné

Critères de différenciation : le sujet est extraverti, excité ou prostré

L’entrée dans la schizophrénie:

La différence essentielle entre le délire chronique et le début de la schizophrénie est la dissociation de la personnalité (pensées, sentiments, relation) => sans dissociation, on ne peut pas parler de schizophrénie

Psychose puerpérale : cas particulier, concerne la période du postpartum, liée aux bouleversements psychiques lors de l’accouchement : passage du fantasme à la réalité, la mère passe d’un moment de complétude à la découverte de la relation exigeante avec quelqu’un d’autre :

polymorphisme, excitation, perte du sommeil

L’ Origine organique

On parle de confusion mentale d’origine :

  • Toxiques : (alcool, médicaments : antalgiques, amphétamines, drogues, post anesthésie, …)
  • Métaboliques : déshydratation, insuffisance rénale ou hépatique, hypoglycémie, manque de sommeil, etc.
  • Infectieuses ou parasitaires : méningite, septicémie,…
  • Neurologique : crise d’épilepsie

Le traitement, les conduites à tenir :

Notion d’urgence : une psychose délirante aigüe est une urgence psychiatrique nécessitant une hospitalisation dans la majorité des cas, souvent par intervention d’un tiers car le malade ne reconnaît pas son état

Médicalisation : recherche systématique d’une éventuelle cause toxique ou d’une affection médicale : correction des perturbations biologiques et des perturbations psychologiques avec sédatifs, anxiolytique, anti délirants,…

Place de la psychothérapie, une fois que les médicaments auront fait leur effet :

  • Gérer l’urgence, rassurer le patient : références, cohérence
  • Examen des tensions et conflits passés et actuels
  • Appui éventuel sur le contenu du délire (proche du contenu onirique

Les Psychoses chroniques se divisent en 2 groupes : les délires chroniques et les schizophrénies

LES DELIRES CHRONIQUES 

Le délire massif, centralisé autour d’un thème bien délimité sans dissociation.

SYMPTOMATOLOGIE

  • Organisateurs du délire :
  • Mécanismes
  • Thèmes
  • Structuration

LES DELIRES PARANOIAQUES SYSTEMATISES

Délires passionnels :

  • Erotomanie
  • Jalousie
  • Revendications :  Quérulents, Idéalistes, Inventeurs méconnus, Hypocondriaques, sinistrose « demande de réparation permanente, délirante »

Délires sensitifs

Délires d’interprétation : succession d’interprétations qui recouvrent l’ensemble de la sphère psychique avec souvent thèmes de persécution exogènes, (cause externes), endogènes (interprétation du monde extérieur par le malade qui rapporte tout à lui)

En réseau

LES PSYCHOSES HALLUCINATOIRES CHRONIQUES (PHC)

  • Différentes hallucinations
  • Automatisme mental
  • Syndrome d’influence

LES DELIRES FANTASTIQUES (PARAPHRENIE)

Inventent des histoires délirantes auxquelles ils croient

EPIDEMIOLOGIE – EVOLUTION

Ces délires sont généralement indéracinables

 TRAITEMENT

  • Neuroleptique
  • Hospitalisation =- internement

Retour