Thérapie émotionnelle

Dynamique Emotionnelle Exprimée, thérapie de groupe et individuelle – Paris, Lyon

Thérapie familiale

Ce modèle de psychothérapie qui connut un fort développement dans les années 50 et 60 aux Etats-Unis vise à réinstaurer la communication au sein d’une famille et à améliorer la cohésion des membres. Cette thérapie ne prétend pas résoudre tous les conflits au sein d’une famille, cependant elle peut aider les membres à mieux faire face à l’évènement qui déclencheur d’une crise et de repartir sur de bonnes bases.

Qu’est-ce que la thérapie familiale ?

Cette thérapie suppose que les problèmes comportementaux affectant les membres d’une famille impactent sur le fonctionnement global de l’ensemble, qu’il s’agit d’une famille recomposée ou non. Elle a ainsi pour objectif de détecter les sources de malaises et de dysfonctionnement de relations entre le couple et /ou la fratrie. Un praticien agrée, un psychologue peut fournir ce type de traitement psychologique. En tant que tiers extérieur au groupe, il favorise l’échange entre la famille afin que chacun puisse apporter de souplesse dans la relation familiale et en finir avec les incompréhensions. Le déroulement de la séance de thérapie familiale varie d’un thérapeute à un autre. Lors de la première séance, le psychologue fait généralement asseoir les membres de la famille et demandent à chacun de se présenter. Il demande souvent à celui qui ressent le plus de difficultés dans la communication de raconter le fond de problème et incite les autres à montrer leurs réactions. Chez d’autres psychologues, le travail se fait en binôme avec l’autre praticien qui note les observations derrière une glace. D’autres travaillent seuls mais recourent à des outils supports comme la caméra pour mieux travailler après les séances ou se servent de des jeux de rôles, de génogramme, de phénoménologie, de discussion etc. pour décrypter les émotions et les ressentis de chaque membre de la famille. Le thérapeute peut aussi proposer une séance individuelle dans certains cas mais la plupart des séances se font toujours en groupe. La fréquence de ce traitement d’une heure environ peut commencer deux fois par mois ou chaque semaine selon les besoins de la famille. Mais s’il s’agit d’un enfant autiste ou schizophrénique, le professionnel pourrait recommander un accompagnement plus fréquent. Le prix de cette séance est compris entre 35 euros à 150 euros et la Sécurité sociale ne rembourse pas souvent ce traitement.

Quelle est l’utilité de cette approche thérapeutique ?

Cette thérapie permettant la prise en charge des membres de familles d’au moins deux générations permet de trouver une issue à un prolongement de crise suite à un décès, une séparation avec le conjoint, un remariage, une maladie, une tentative de suicide… Elle s’adapte également dans le cas des parents ayant des enfants dépendants à la drogue, schizophréniques, anorexiques ou boulimiques ou ceux ayant des troubles de sommeil ou des échecs scolaires. Elle sert aussi à remettre en ordre les conflits non résolus des parents avec leurs enfants.

Quels sont les différents courants de cette thérapie ?

On retrouve différents courants de cette thérapie comme la thérapie familiale psychanalytique (TFP), la thérapie familiale systémique (TFS), et la thérapie familiale comportementale et cognitive.

-La thérapie familiale psychanalytique s’inspire des grands fondements cliniques de Freud en y mêlant les notions de groupe et de famille.

-la thérapie familiale systémique (TFS) a vu le jour au début des années 60. Le thérapeute décode les émotions de chaque membre de groupe à travers les jeux de rôles, l’animation, le questionnement, l’analyse transactionnelle etc. pour favoriser la communication familiale.

-enfin, la thérapie familiale comportementale et cognitive se sert des techniques de la théorie de l’apprentissage sociale.

, quel que soit le courant de ce traitement thérapeutique, il vise toujours à résoudre les problèmes de désaccords, de manque de communication etc. au sein d’une famille.

Retour